Un week-end à Genève: un bilan mitigé

twolittleredcats - geneve-15
0 Flares 0 Flares ×

Ceux qui me suivent un peu sur facebook savent peut-être que nous avons passé la semaine dernière en Suisse, et qu’après Zurich nous avons fait un passage de 3 jours à Genève. Si nous avons encore une fois adoré Zurich, et je vous en parlerai, je suis repartie de Genève avec une impression bien moins positive! Mais pourquoi?

Une mauvaise première impression

Dès la sortie de la gare, je me suis demandée ce que je faisais là. Après un coup d’oeil sur un plan dans la gare on décide de faire un tour en vitesse à l’office du tourisme, parce qu’on débarquait les mains dans les poches et qu’on avait même pas une carte. Les rues face à la gare et jusqu’au lac n’ont franchement rien de sexy. Bien que piétonne la rue du Mont-Blanc n’a d’agréable que son nom ou presque. Zut, ça commençait mal!

Afin d’avoir un aperçu de ce qui pour nous était le plus attirant, on se dirige directement vers le lac. La rue est bruyante, les feux pour traverser interminables et une fois sur les quais… merde, une espèce de fête foraine. C’est décidément vraiment pas de bol: des deux côtés des manèges, de la musique, des stands de nourriture. On repassera pour le côté reposant qu’on espérait trouver sur une terrasse avec vue sur le lac.

Genève

Population: 192 000 habitants (2ème ville de Suisse derrière Zurich)

45,6% d’étrangers – 192 nationalités

Densité de population: 12 040 hab/km2 (21 347 à Paris)

Superficie: 15,93 km2

Un centre ville gâché

À Genève le centre ville – en dehors de la vieille ville – semble n’avoir pas été protégé, ce qui a conduit à ce genre de choses:

twolittleredcats - geneve-13 twolittleredcats - geneve-14

Partout. Je suis architecte alors ce n’est pas moi qui vais hurler à l’hérésie lorsque l’on doit remplacer un bâtiment trop abimé et sans forcément une grande valeur historique par un bâtiment neuf. Mais là, mes yeux ont saignés comme jamais.

Une ville bling-bling

 Allez, après l’architecture et l’urbanisme on passe aux habitants! Y a pas de raison, y en a pour tout le monde! Si je m’attendais bien évidemment à une ville riche, on est en Suisse quand même, je ne m’attendais pas à une ville aussi bling-bling. Ici le sac Vuitton -Gucci, Chanel, blabla- est de mise, complété en général par une paire de lunettes de soleil bien clinquante. Messieurs n’oubliez pas vos chaines en or, vos chevalières et vos grosses montres. On est bien d’accord, chacun fait ce qu’il veut de l’argent qu’il a, ou n’a pas, mais ce n’est tout simplement pas le genre d’ambiance dans laquelle je me sens à l’aise.

Puisque le monde n’est jamais tout noir ou tout blanc, il est quand même rare de ne trouver que des points négatifs lorsque l’on visite un endroit! Alors bien évidemment, il y a des choses que j’ai apprécié à Genève:

Du positif: Le lac Léman, le Rhone et de grands espaces verts

Bon, le lac, même bordée par une fête foraine particulièrement moche en cette saison – celle des fêtes de Genève – est bel et bien là! Ilest même possible de se baigner, sur une plage de sable.

twolittleredcats - geneve-6

En s’éloignant un peu du centre, il est plus évident d’en profiter. Vous trouverez par exemple Genève Plage (qui contrairement à Paris Plage n’est pas éphémère) où vous pourrez vous prélasser sur les pelouses et vous baigner dans le lac ou dans une piscine.

twolittleredcats - geneve-7

Une autre façon d’en profiter, si vous avez un peu plus de budget, est de louer un bateau. Nous avions prévu de le faire mais un gros coup de vent sur le lac nous en a malheureusement empêché! Il vous en coutera à peu près 25€/personne pour 2h de location.

twolittleredcats - geneve-5

twolittleredcats - geneve-4

Les bords du Rhöne, juste à côté du lac Léman

La vieille ville et Carouge

J’ai dit que j’avais trouvé Genève globalement laide, mais il y a des exceptions! Dans ce que nous avons vu, la vieille ville de Genève est elle bien préservée et vous montrera à quoi ressemblait la ville au 18ème siècle.

twolittleredcats - geneve-2

Carouge, quant à elle, n’est pas un quartier de Genève mais une commune limitrophe. Ici vous trouverez une ambiance de petit village, des bars, des restaurants et surtout de nombreuses terrasses. Un vrai petit bol d’air à 15 min en tram du centre de Genève.

twolittleredcats - geneve-12

twolittleredcats - geneve-11

Informations pratiques

S’y rendre: Le TGV Lyria relie directement Paris à Genève en 3h30 en temps normal (4h30 en ce moment en raison de travaux). En réservant 3 mois en avance vous pouvez trouver des billets à 50€ aller/retour. Un bon plan!

Transport: Sur place la ville est bien desservie par des bus et des trams et beaucoup de choses sont faisable à pieds.

Prix d’un ticket: 3,50 CHF (2,80€) pour 1h ou 2CHF (1,60€) pour 3 stations

Sur place: attention, tout est très cher! Comptez au moins 1,5 fois voir 2 fois le prix Français.

Location de bateau: Les Corsaires, près du jet d’eau, proche du centre ville.

Alors voilà, je n’ai pas aimé Genève… malgré ce que l’on peut dire sur la qualité de vie, la vie culturelle apportée par le melting pot de sa population (46% d’étranger, 192 nationalités), j’ai trouvé la ville relativement laide, bruyante, dédiée aux voitures et assez peu agréable! Le point positif c’est qu’on était venus y voir des amis et que ça, ça rattrape tout le reste!

Vous connaissez Genève ou une autre ville Suisse? Vous aimez ou pas?

Ma bouffée d'oxygène dans la vie? Les voyages! Je vous les raconte sur ce blog, au bout du monde ou à quelques kilomètres de Paris, évadez-vous avec moi!

15 Comments

  • J’avais déjà entendu des voyageurs dire que Genève est une ville grise. Mais je crois qu’à défaut d’être belle, c’est une ville plutôt agréable à vivre. Au delà de la ville en elle même, le cadre y est pour beaucoup !

    • Répondre août 6, 2014

      Claire

      J’avoue que j’ai eu du mal à la trouver agréable à vivre, même si en effet elle a l’air souvent bien classée sur ce point là. Je l’ai trouvée trop bruyante et j’y ai vu trop de voiture pour ça ^^ Enfin, j’y ai passé que 3 jours et nos amis là-bas trouvent aussi que c’est une bonne ville pour vivre, et notamment pour élever des enfants.

  • Répondre août 6, 2014

    ducotedechezma

    Je suis allée une fois à Genève, il y une 15aine d’années… J’y suis restée très peu de temps, mais mon impression avait été : grise, m-as-tu-vue, trop « urbaine », chère et peu accueillante… juste de quoi me donner envie de reprendre la voiture et d’aller voir ailleurs pour trouver un peu de calme et de quiétude !
    Depuis, je me dis que je devrais quand même y retourner au moins une fois pour voir si c’était juste une mauvaise première impression.. ou pas :-)

    • Répondre août 6, 2014

      Claire

      C’est exactement ça: « M-as-tu-vue »! On y retournera surement voir nos amis et on verra à ce moment là…

  • Répondre août 6, 2014

    Lucie

    Je me reconnais un peu dans ton article. Je suis allée à Genève début janvier, c’était vide donc pas de problème de « trop de monde » mais je n’ai pas trouvé la ville particulièrement jolie. Je m’attendais vraiment à une très belle ville vu que c’est quand même réputé assez riche. Par contre le Lac Léman et le jardin des anglais + les paysages autour de Genève (on était en voiture donc on a pu se balader autour) valent le coup. Mais pas de coup de coeur pour la ville en elle-même…

    • Répondre août 6, 2014

      Claire

      J’imagine que si on sort de la ville la journée ça va tout de suite mieux, c’est beau la Suisse! Je pense aussi que je m’attendais à quelque chose de très joli, comme Zurich, et que la déception était d’autant plus forte. Là j’ai plus eu l’impression d’être à Paris et pas dans les plus beaux quartiers…

  • C’est un peu l’image que m’a laissé cette ville après y avoir passé un séjour. C’est très gris, excessivement cher (mais cela s’applique à la Suisse en général), cependant le cadre autour de la ville est tout simplement grandiose. Le lac et les activités annexes apportent un énorme plus à la qualité de vie des genevois.
    Si je devais choisir entre Lausanne et Genève, ce serait vite fait ! :)
    Alix

    • Répondre août 6, 2014

      Claire

      Moi ce serait Zurich même si mon Allemand est inexistant! C’est dommage qu’on n’ai pas pu louer un bateau, ça aurait surement changé un peu ma vision de la ville =)

  • Répondre août 11, 2014

    Madame Ananas

    Nous n’avons pas aimé Genève non plus… Par contre, je vous conseille un petit tour à Lausanne la prochaine fois, c’est carrément plus sympa que Genève!!! Nous avons bien aimé Berne et Locarno aussi, c’est très joli!
    A+
    Karine

    • Répondre août 11, 2014

      Claire

      C’est assez unanime pour ce qui est de visiter Genève =) Même si nos amis nous ont dit que la qualité de vie y était vraiment bonne!

      On m’a pas mal conseillé Lausanne oui! Et Lugano, et Lucerne… et la montagne! Bref, va falloir y retourner =)

  • Répondre août 12, 2014

    Michelle

    Dommage que vous soyez tombés en pleines fêtes de Genève, c’est la pire saison pour visiter la ville, sauf si on aime les manèges ! Les fêtes attirent une foule considérable, des gens qui veulent tous arriver au centre ville en voiture! Et les gens que vous avez croisés ne sont certainement pas les habitants, nous fuyons la ville durant cette période ;-) j

    • Répondre août 12, 2014

      Claire

      Je crois que vous avez raison, il faudra revenir « hors saison » pour voir la ville plus calme!

  • Répondre août 16, 2014

    LadyMilonguera

    Effectivement, c’est vraiment dommage tout ces bâtiments mal entretenus en centre-ville…

    • Répondre août 16, 2014

      Claire

      C’est surtout tout ce qui a été détruit et remplacé par des bâtiments qui s’insèrent vraiment mal dans la ville… Même si c’est vrai qu’en plus ceux qui sont toujours là ne sont pas toujours très bien entretenus!

      • Répondre août 6, 2015

        pierre

        Bonjour Claire,

        Les bâtiments que vous avez photographié qui sont à plainpalais ont remplacé en réalité des maisons ou des édifices de 1 étage… Au centre ville par contre, de magnifiques immeubles du 19ème et meme du moyen âge ont subi les frais de la spéculation immobilière des années 60-70 et 80. Ca pique les yeux en effet…