Guide de survie en Inde à l’usage des non-baroudeuses

DSCN0665
0 Flares 0 Flares ×

Si vous avez lu mon article où je vous raconter à quel point j’ai mal vécu mon voyage en Inde, vous savez déjà que je suis partie avant la fin… Nous devions passer 3 semaines en Inde et sommes finalement rentrée au bout de 10 jours. Ce que vous ne savez pas c’est…

IMG_0314

Comment je suis tombée malade?

Si vous avez bien suivi (pour les autres c’est par là), nous sommes partie d’Udaipur direction Pushkar, avec quelques arrêts en route. Résultat nous sommes arrivées à la nuit tombante, devant l’hôtel que nous avions repéré et que c’est avéré être particulièrement glauque. Nous avons donc erré dans Pushkar, dont la moitié des rues étaient inondées et impraticables, à la recherche d’un autre hôtel. Vu l’heure celui-ci c’est avéré être complet, forcément! Les autres hôtels signalés dans le lonely se trouvant loin nous sommes entrées dans un autre hôtel, au pif, pour visiter. Réception sympa, chambres pas mal, prix négocié au plus juste (jusqu’au papier wc, ce qui s’avèrera utile) et un restau. Parfait, on signe et on s’installe!

On va se poser au restau, où, après une journée exténuante et des jours sans rien manger ou presque, je commande… des pâtes. Oui, vous m’avez bien lue. Là, en Inde, sur le toit de l’hôtel, j’ai commandé des pâtes. Et je n’aurai pas du. Les pâtes était servies avec des tomates fraiches, que j’ai mangé. J’ai été con et je l’ai payé quelques heures plus tard, en passant la nuit la plus douloureuse de ma vie. Vous vous en doutez, j’ai passé la nuit à vomir et à me tordre de douleur.

Le lendemain mon état s’était à peine amélioré et j’ai commencé à craquer. J’ai à peine pu me trainer au cybercafé où pour la première fois j’ai appelé ma mère. Ce n’était pas prévu et cela a eu un double effet kisscool: j’ai ouvert les vannes. J’ai dit que j’allais mal. Et à partir de là je n’ai pas pu les refermer. Tout le mal-être que je retenais depuis mon arrivée a explosé.

Lorsque le soir, mon état de santé de s’améliorant pas, l’amie avec qui je voyageais m’a proposé de rentrer en me disant que c’était maintenant ou jamais, qu’on n’allait pas rentrer 5 jours avant la fin, qu’elle aussi voulait rentrer, j’ai sauté sur l’occasion! Je n’aurais pas osé le proposer, mais je ne pouvais pas refuser.

Les propriétaires de l’hôtel l’ont laissé utiliser l’ordinateur pour chercher des billets d’avion. À 22h les billets était réservés, la voiture et le chauffeur trouvés par l’hôtel. J’ai appelé ma famille et mon Brun pour annoncer qu’on rentrait, donner l’heure d’arrivée et le lendemain à 8h nous étions parties, direction Delhi en près de 7h de route, sans descendre de la voiture. Le soulagement que nous avons ressenti en entrant dans l’aéroport et en franchissant la douane est indescriptible. Une fois un t-shirt bien Européen acheté, le bonheur était presque total!

Pour l’anecdote, j’ai été malade encore 3 semaines après mon retour en France. J’avais attrapé un vilain champignon qui s’était installé bien au chaud dans mon système digestif. Bon appétit!

Tout ça pour dire que si je devais retourner en Inde (panique pas mamie, c’est pas au programme!) je m’y prendrais différemment. J’ai donc décidé de vous faire partager l’infinie sagesse acquise au cours de ces 10 jours (on ne rigole pas!)

Transports

IMG_0393

En Inde ils aiment la moumoute bien degueu dans les voitures

Si comme moi vous n’êtes pas un baroudeur, si vous n’avez pas l’expérience de ce genre de voyage, et si vous voyagez seule ou entre femmes… si vous voulez assurer, laissez tomber le train les bus et réservez une voiture avec chauffeur.

Sur voyage-forum vous pourrez trouver plein de retour de voyageurs sur l’agence ou le chauffeur avec lequel ils ont voyagé. L’avantage: vous êtes seul-e-s dans votre voiture et vous programmez votre trajet selon vos souhaits. La liberté avec un filet de sécurité en plus. Évidemment cela vous coutera plus cher que les transports en commun, mais rien à voir avec un prix occidental!

Si vous voyagez en train, réservez! Cela vous soulagera des galères dans les gares (souvenez-vous de l’arnaque à la gare de Delhi). De plus les trains sont vite pleins et cela pourrait vous compliquer sacrément la vie si vous avez un itinéraire précis en tête.

Hébergement

Si votre budget est important, vous pourrez trouver en Inde de très très beaux endroits où dormir. Si vous partez en pleine saison peut-être est-il nécessaire de les réserver à l’avance.

Sinon, je vous conseille de repérer des adresses et de visiter, une fois arrivé dans chaque ville. Visitez plusieurs hôtels (sauf si bien sûr vous êtes satisfaits dès le premier), demandez à voir des chambres, et négociez les prix! C’est la partie difficile, mais ici tout se négocie si vous ne voulez pas payer 10 fois la valeur des choses. Il n’est bien sûr pas question d’être indécents, il faut accepter le fait de payer plus qu’un Indien car nous n’avons pas les mêmes moyens, juste de ne pas se faire complètement arnaquer.

Vêtements

J’avais beaucoup lu que pour se fondre dans la masse et avoir la paix, le mieux était de s’acheter des vêtements sur place, à la mode Indienne. facile à dire, mais beaucoup moins facile à faire, quand on débarque et qu’on est franchement pas à l’aise. Je vous conseillerais de partir avec des vêtements bien couvrants mais léger, vous permettant d’avoir le temps de vous faire au pays et à la négociation, avant de vous lancer dans l’achat de vêtement (voir leur confection).

À embarquer avec vous:

  • haut: tuniques en lin, à manches longues et qui vous couvrent les fesses. Elle vous protégeront du soleil, des moustiques, des regards.
  • bas: pantalons pas moulants et longs. Le short on oublie, c’est pas du tout dans la culture ici…
  • chaussures: oui il va faire chaud mais vu la saleté des villes vous ne serez pas forcément à l’aise en tong. Prenez des chaussures qui ferment. Pendant la mousson des chaussures étanches se révèleront utiles.
  • un grand foulard, pourra vous servir pour vous couvrir les cheveux, si vous vous sentez mal ou pour vous protéger du soleil
  • En hiver, prenez de quoi vous tenir chaud, les températures la nuit peuvent descendre bas!

Nourriture

Si vous avez décidé d’aller visiter l’Inde, vous aimez surement la cuisine Indienne. La cuisine Indienne qu’on sert en France en tout cas. Autant vous prévenir, si vous n’êtes pas habitué-es aux épices, ça va arracher! En France, tentez donc un vrai restau Indien où des Indiens viennent manger, juste pour vous donner une idée.

À Paris: Saravana Bhavan 170 Rue du Faubourg St Denis 75010 Paris Restaurant Indien végétarien, cuisine du sud de l’Inde

En dehors de ce « problème » qui peut être réglé en précisant que vous ne voulez vraiment (mais alors vraiment) pas manger épicé, il y a un autre problème dont il faut tenir compte: la tourista (ou les vilains champignons).

Y a pas à tortiller, on a pas le système immunitaire d’un Indien, alors pour éviter de se retrouver dans la même mouise que moi on fait quoi?

  • On ne mange que des choses cuites
  • On évite la viande (vous êtes au pays des végétariens et quand vous aurez vu les poulets dans leur cage, l’envie vous passera)
  • Pour les fruits on ne mange que des fruits qu’on pèle (vive les bananes)
  • On ne boit pas dans une bouteille d’eau qui n’a pas été ouverte devant soi. Si on est pas rebuté par le gout de l’eau on achète des pastilles de micropure et on stérilise son eau soi-même dans sa gourde, histoire de pas en rajouter à la pollution de l’Inde par les plastiques
  • Et on ne craque pas sur une tomate parce qu’on a rien mangé depuis 8 jours!

Et enfin: ne faites pas comme moi, mangez!

À lire ailleurs

Évidemment ces conseils ne sont pas exhaustifs, et ne sont pas non plus valables pour tout le monde! Si vous êtes un baroudeur ou que vous voulez juste tenter, prendre le train est quand même une sacrée expérience. Si vous n’êtes pas sûr de vous mais que vous voulez visiter l’Inde, renseignez vous bien, plein de blog très bien fait parlent de ce pays! En voici une petit sélection:

  • One Chai, « L’inde niveau grand débutant » par Laurent
  • Veni vidi voyage: Johanna a vécu en Inde et donne plein de conseils en plus de ses carnets de voyage
  • Le Sac à dos de Ryan, pour l’Inde en mode baroudeur
  • L’oiseau rose, les infos pour préparer son voyage, par Camille
  • Voyage etc, le blog d’Adeline qui a voyagé seule en Inde
  • Premières impressions au retour d’Inde chez Voyageway

Si vous connaissez l’Inde, vous avez d’autres conseils à donner? Vous n’êtes pas d’accord? Vous avez d’autres questions? Exprimez-vous!

facebook / twitter / Hellocoton

Incoming search terms:

  • quoi et où manger en inde pour ne pas être malade (4)

Ma bouffée d'oxygène dans la vie? Les voyages! Je vous les raconte sur ce blog, au bout du monde ou à quelques kilomètres de Paris, évadez-vous avec moi!

30 Comments

  • Répondre mai 23, 2014

    Voyagista

    Merci pour les conseils, cela fait longtemps que j’aimerais aller en Inde mais entre temps les enfants sont arrivés et j’avoue j’hésite depuis justement à cause des risques sanitaire… me retrouver avec des petites totalement malades ça ne donne pas envie… Du coup je pense que on fera la version chauffeur et bons hotels!

    • Répondre mai 23, 2014

      Claire

      Nous avons croisé un couple qui voyageait avec ses enfants. Les enfants le vivaient franchement bien et n’avait pas été malade… Rien n’est jamais sûr en Inde, c’est ça qui est difficile!

  • Répondre mai 23, 2014

    ducotedechezma

    Ah oui, pour avoir été malade, tu as été bien malade :-(
    J’espère que de trier les photos t’aura permis de jeter un autre regard sur ton voyage en tous cas… et merci d’avoir partagé ton expérience et tes images !

    • Répondre mai 23, 2014

      Claire

      Oui, j’ai couté bien cher à la sécu ^^ J’ai même eu droit à des analyses de sang par l’institut Pasteur pour vérifier que j’avais pas choper une maladie étrange =D

      Les 2 ou 3 premiers articles ont été difficile à écrire, mais les derniers m’ont vraiment fait du bien, et depuis ça va beaucoup mieux! Je l’ai envie digéré =)

  • Répondre mai 23, 2014

    xelou (@xelou1)

    Ahah ! On part en NZ avec le mec en mars prochain pour un an… Et la fin de notre PVT concordera avec holi en Inde… Mais je crois que je n’y mettrai jamais les pieds… C’est déjà un pays qui ne me tente pas à la base mais avec tout ce que je lis, n’en parlons pas…

    • Répondre mai 23, 2014

      Claire

      Ça doit être quelque chose d’incroyable à vivre, mais faut pas être mal à l’aise dans la foule…

      C’est génial que tu ailles passer un an en Nouvelle-Zélande! C’est vraiment un pays qui me fait rêver pour ces grands espaces et ces paysages grandioses!

  • Répondre mai 23, 2014

    Crearine

    Pfff pas drôle la tourista ou tout truc dans ce genre là… J’avais eu le même problème à l’ile Maurice (en moins fort mais quand même!). Je l’avais attrapé avec … des glaçons!!! A éviter aussi donc!

    A+
    Karine

    • Répondre mai 23, 2014

      Claire

      Ah oui, jamais de glaçons! Tu fais bien de le préciser, j’ai oublié! L’eau vient généralement du robinet, ce qui est dangereux pour nos organismes fragiles.

      Normalement la tourista passe en 24 à 48h, moi j’ai juste eu vraiment pas de chance :)

  • Merci pour le partage d’expérience et les conseils. Une amie m’avait raconté des anecdotes assez similaires à ce que tu as vécu (séjour écourté, ver et champignons attrapés, etc…) et je dois avouer que l’Inde ne me tente pas du tout!
    Sinon, tu as fait un joli lapsus révélateur dans le premier encadré bleu de l’article ;-)

    • Répondre mai 23, 2014

      Claire

      Ahah! Bien vu! C’est vrai que c’est assez révélateur de ce que j’ai vécu =D

  • Répondre mai 23, 2014

    Laurent

    Merci pour le lien Claire :-)
    Pour ce qui est de la tenue vestimentaire, je ne peux qu’approuver en effet. Et pas de short, c’est vrai aussi pour les hommes, ça ne se fait pas. Si tout le monde pouvait suivre tes bons conseils !!
    La nourriture, je ne saurais dire si les risques sont vraiment beaucoup plus élevés en Inde qu’ailleurs. J’ai déjà été malade en Inde, mais également dans bien d’autres pays en fait. Quand on voyage plus longtemps, notre système immunitaire se renforce, mais ça prend du temps. En fait, c’est stressant les premières fois, et puis on s’y habitue, ça fait partie des risques du voyage. Être malade n’est jamais agréable, mais quand le problème de l’angoisse est passé, on le vit mieux, on prend son mal en patience. Évidemment, si on est malade trop longtemps, on perd beaucoup de force et de poids, c’est un problème.
    Pour les transports, je ne sais pas trop à vrai dire. Je dis toujours que voyager avec un chauffeur en Inde, c’est passé à côté de ce qu’est l’Inde et se contenter d’aller de site touristique en site touristique, souvent trop vite, sans avoir vraiment la chance de s’adapter à quoi que ce soit. Du coup, je recommande toujours le train ou le bus. En voiture avec chauffeur, je m’ennuie donc j’ai du mal à mettre ça en perspective pour quelqu’un d’autre. Mais j’aurais tendance à dire en fait que si on part avec l’idée que ça va être vraiment trop dure, qu’on n’arrivera sans doute pas à s’adapter, plutôt que d’essayer de réduire le côté de l’Inde que l’on ne supportera pas, il est peut-être préférable d’aller ailleurs en fait. Il n’y a aucune honte à ça. Évidemment, c’est le genre de chose qui est très difficile d’anticiper. Pourquoi moi, même si ça m’a grandement déstabilisé la première fois, j’ai accroché, je ne sais.
    Voyager en Inde est pour moi un plaisir. Ça ne veut pas dire que l’Inde est un paradis, clairement non. Mais nul par ailleurs, je ne me sens aussi bien dans mes pompes en voyage qu’en Inde. À contrario, quand je voyage dans les pays occidentaux, je m’ennuie vite, car je suis en quelque sorte devenu addict au choc culturel. Pour d’autres, c’est l’inverse et ça n’a pas de raison d’être un problème. Le monde est vaste et il y a de quoi satisfaire les goûts et appétences de tout un chacun, je pense, sans avoir à se « forcer ». Pour moi, le voyage n’est pas un défi, mais un plaisir.

    • Répondre mai 24, 2014

      Claire

      Pour les vêtements, j’ai vu des touristes femmes en short et débardeur et je n’ai vraiment pas compris ce qui pouvait bien leur passer par la tête pour s’habiller comme ça… Oui il fait chaud, mais non seulement c’est irrespectueux, mais c’est également dangereux. Il faut vraiment être à l’ouest pour prendre le risque non seulement de choquer, mais également de se faire agresser, de prendre des coups de soleil et de choper le palu ^^

      C’est sûr que le train et le bus sont des bons moyens de voir vraiment le pays, et c’est en plus plus confortable (pour le train en tout cas) que la voiture, vu l’état des routes et la conduite à l’Indienne ;-) C’est pour ça que je dis que si on en est capable, il ne faut pas hésiter. Un bon compromis peut-être d’alterner, en fonction des possibilités de transport et de la fatigue/du moral du moment. Il est possible de négocier dans chaque ville un chauffeur pour la suivante. C’est plus cher que de négocier un chauffeur pour tout le voyage mais si une partie est faite en transport en commun, on doit s’y retrouver.

      Je suis d’accord avec toi, si le voyage doit devenir une douleur, autant aller ailleurs. C’est pour ça que je recommande d’aller visiter d’autres pays aux gens qui me disent « je ne m’en sens pas capable » ou « je pense que ça va être dur », . Il y a tellement de belles choses à voir et à découvrir dans le monde!

      Merci pour ton commentaire et tes conseils!

    • Répondre mai 30, 2014

      Laurent

      Je voulais répondre et j’ai oublié entre temps … :-(
      Les tenues inappropriées de certains touristes m’ont toujours pas mal agacé. J’ai essayé de comprendre en discutant parfois. Certains n’ont pas fait leurs devoirs avant de partir, ils se rendent compte sur place que ça n’est pas forcément approprié, mais ne veulent pas faire l’effort d’acheter quelque chose de plus convenable sur place.
      Mais pas mal d’autres n’en ont rien à battre en fait. Dans notre monde à nous, vacances est forcément synonyme de short et surtout bronzage. Et les règles vestimentaires, c’est pour les locaux, pas pour eux. J’imagine sans peine qu’ils ne verraient aucun inconvénient à ce qu’un Papou débarque dans sa tenue traditionnelle (rien, si ce n’est un étui pénien) à l’enterrement de leur grand-mère :-(

      • Répondre juin 1, 2014

        Claire

        Ça pourrait plaire à ma grand-mère l’étui pénien à son enterrement =)

  • Répondre mai 23, 2014

    ohetpuis

    Excellent article ! Tu as le mérites de nous mettre dans le bain !

    • Répondre mai 24, 2014

      Claire

      Ceux qui m’ont lue ne pourront pas dire qu’ils n’ont pas été prévenu! ^^

  • Aoutch. Tu me rappelles ma typhoïde aïgue, perdue seule au fin fond de l’Indonésie..

  • Répondre mai 24, 2014

    hannahcreas

    J’adore voyager, sincèrement, mais c’est pour toutes ces raisons que je n’irai pas en Inde, je ne m’en sens tout bonnement pas capable. Dans le genre tip utile : les jus de fruits frais à Cuba sont absolument fantastiques MAIS assurez vous d’avoir un système immunitaire en béton armé… (dit la fille qui a été malade un mois !)

    • Répondre mai 24, 2014

      Claire

      Ah oui, pareil en Inde! Si c’est pas pur jus de fruit et qu’il y a de l’eau dedans… faut être costaud!

  • Répondre mai 25, 2014

    Suzette

    Pour avoir voyagé 15 jours en Inde du Nord, tes articles me parlent. J’avais peur de tomber malade (surtout que j’étais plutôt fragile intestinalement parlant à cette période) et puis j’ai suivi quelques règles que tu cites et une dernière : ne jamais manger occidental. Nous étions 3 et aucun de nous n’a été malade. J’avais également pris des capsules qui aident la flore intestinale (gadget mais psychologiquement ça aide).
    De mon côté j’ai adoré mon voyage, mai avouons-le j’étais pas mécontente de rentrer. Nous étions 2 filles et 1 garçon, du coup nous étions un peu plus « protégées », et puis nous avions pris un chauffeur je n’avais pas envie de tenter le train ou le bus. Mais nous adorions faire tout à pied dans les villes et se perdre dans les rues. L’Inde est un pays qui regorgent de merveilles, d’odeurs plus ou moins agréables, de couleurs, de dépaysement… Je rêvais de voir le Taj Mahal, et finalement j’ai été émerveillée par le reste. Je garde un super souvenir de mon voyage, même si longtemps quelques affaires continuaient à « puer l’Inde » ;)
    J’aimerais bien y retourner mais dans le Sud cette fois !

    Je pense que si j’avais été malade, mon ressenti aurait été tout autre et ton point de vue est très intéressant !

  • Voir les horreurs de la misère a l’état pure et être capable d’écrire un article a la première personne et en victime…cela me dérange un peu !

    • Répondre juin 4, 2014

      Claire

      Il ne me semble pas m’être plainte d’être pauvre ou d’avoir eu faim, alors je ne vois pas bien le rapport. On parle de deux sujets complètement différents là. Ce n’est pas parce qu’un pays (et ses habitants) sont pauvres, qu’on ne peut pas s’y sentir mal. Il y a d’ailleurs des pays tout aussi pauvre où les voyageur-euses ne ressentent pas ce malaise.

      De plus cet article n’est pas une plainte, ce sont des conseils, afin de voyager au mieux mais également de respecter la culture Indienne (par sa tenue par exemple).

  • Salut Claire !
    Je lis ton article seulement aujourd’hui, je suis un peu en retard… Bon déjà merci pour la mention !

    Alors… Par où commencer ? J’ai souvent du mal avec ce genre d’articles de gens qui rentrent d’Inde, ont détesté et prennent un ton presque accusateur, et pensent pouvoir juger tout ce qu’ils y ont vu. Donc encore un merci car j’apprécie énormément le ton de ton article. Tu ne juges rien, ne critique rien, n’essaye pas de justifier ton mal-être par le fait que les indiens ne sont pas civilisés ou ce genre de truc. Du coup, en te lisant je comprends mieux que certaines personnes puissent mal vivre le fait de voyager en Inde, c’est avant tout quelque chose de personnel que chacun ressent à sa façon. J’apprécie que tu ne remettes pas la faute sur l’Inde ou les indiens.

    Je ne peux cependant m’empêcher de penser que si tu avais persévéré et poursuivi ton voyage tu aurais peut-être par tomber amoureuse de ce beau pays :) Mais c’est sûr, il faut aimer l’aventure et les voyages en mode baroudeur. Il faut aimer être déstabilisé et déboussolé… Mais peut-être que tu aimes cela et que malgré tout tu n’as pas aimé l’Inde. C’est difficile à expliquer…

    As-tu craqué seulement parce que tu es tombée malade (pourtant je pense qu’on tombe tous malade à un moment ou à un autre en voyage !) ou est-ce que ce fut l’addition de plusieurs choses ?

    Comme toi je recommande à 100 pour cent d’adapter sa tenue et vestimentaire. Par contre je ne conseille pas de prendre un chauffeur privé car cela ne laisse aucune chance de s’adapter à son environnement et le choc est d’autant plus grand dés qu’on sort de sa voiture tout confort. En voyageant en train ou en bus, on prend le temps de s’adapter et de mieux comprendre son environnement et donc d’adoucir, en quelque sorte, le choc culturel.

    Parfois je pense aussi que si on part avec de l’appréhension, avant même d’avoir mis les pieds en Inde, alors on a plus de chance de mal le vivre… Et malheureusement sur internet on trouve beaucoup de récits très négatifs qui racontent des trucs sans aucun recul et qui font peur aux futures voyageurs qui arrivent avec plein de préjugés… Pas forcément le mieux pour adopter une attitude positive !

    Enfin bref, long débat donc je m’arrête là ;)

    • Répondre juin 23, 2014

      Claire

      Bonjour Joana!

      Pour le chauffeur privé, comme je le disais à Laurent de One Chai, je ne le recommande pas dans l’absolu! D’ailleurs ce n’est pas ce que nous avions prévu et nous avons alterné les deux selon les trajets… Je recommande juste d’y penser si l’on pense que c’est la meilleure solution pour bien vivre le voyage, ou bien une fois sur place si les trajets en transport en commun s’avèrent difficile.

      Personnellement je ne suis pas partie la fleur au fusil, j’avais lu beaucoup de chose sur l’Inde (du négatif comme du positif), mais je ne partais pas non plus la peur au ventre. Je pensais franchement que ce ne serait peut-être pas facile tous les jours mais que j’allais réussir à le gérer. Et puis non ^^

      Peut-être que si je n’étais pas tombée malade, en plus du reste, nous serions restée. Très certainement d’ailleurs. La maladie a été la goute d’eau qui a fait déborder la piscine, et le petit plus qui nous a aider à dire l’une à l’autre « j’en peux plus ». Si je n’étais pas rentrée, j’aurais eu en plus la chance de tester le système de santé Indien, parce que j’étais vraiment bien malade ;-)

      Merci pour ton commentaire, j’ai fait ce que je pouvais pour être juste, même si c’est pas toujours facile quand on parle d’une expérience aussi personnelle!

  • Répondre juillet 8, 2014

    Delphinesbooks

    J’ai voyagé 2 fois en Inde en mixant chauffeur sur quelques jours et train, bus (et même avion). J’ai trouvé que c’était un bon compromis. Je suis rentrée à chaque fois exténuée, avec des sentiments ambivalents (presque un soulagement). Depuis je rêve d’y retourner, étrange… J’ai eu la chance de ne pas tomber malade !

  • Répondre août 15, 2014

    Lucie Rose

    Je viens de lire tous tes articles sur l’Inde
    c’est mon grand rêve l’Inde, et là ça déchante un peu mes rêves
    merci d’avoir partagé ça avec nous

    • Répondre août 15, 2014

      Claire

      Il ne faut surtout pas! Si c’est ton rêve, il faut le tenter! Il y a de grandes chances que tu aimes , comme beaucoup de monde :) Je te conseille les blog de Joana de venividivoyage et de Laurent de One Chai, je suis certaine qu’ils relanceront ton envie de voir ce pays fascinant.

      Si tu ne connais pas l’Asie commence peut être par un voyage dans un pays plus facile.

      Vas-y, bien préparée mais vas-y!

    • Répondre août 27, 2014

      valevi

      Lucie ! J’ai lu avec attention le blog de Claire car je rentre de voyage au Rajasthan……. Pour moi cela a été complètement magique et je n’ai pas du tout eu le même ressenti que Claire. Je suis, il est vrai plus âgée (la cinquantaine) et sans doute un peu plus expérimentée. Donc donc, je crois qu’en tenant compte des conseils avisés de tous…….. et si l’envie de découvrir cet immense continent est bien là, un voyage en Inde ne doit pas être « écarté » définitivement……..

  • Répondre juillet 21, 2015

    Mariline

    Je me trouve en se moment en Inde à Delhi et franchement c’est parce que je déprime que je lis ton article cela fait plusieurs jours que je suis ici et peut importe comment j’essaye de positivé les choses je n’y arrive pas. En se moment je suis cloîtré dans mon hôtel avec aucun envie de sortir d’ici. Mais ton récit m’a fait voir qu’il y a pire que se que j’ai vécu et j’ai encore la chance de ne pas être malade et j’espère ne pas l’être dans les 2 semaine avenir. En tout cas j’ai aimé lire ton article et constate qu’avec tout les gens que j’ai pu rencontré je ne suis pas la seule à ne pas aimé le pays dans le quel je me trouve. :)

    • Répondre juillet 21, 2015

      Claire

      Tu n’as vu que Delhi pour le moment? Si tu peux, vas voit ailleurs, ça ira tout de suite mieux!

Leave a Reply

Laisser moi un commentaire!