On s’est baignés dans le Nil – et non il n’y a plus de crocodiles…!

IMG_0159
0 Flares 0 Flares ×

Il y a deux jours je vous faisais visiter notre dahabieh et vous racontais nos 2 premiers jours de croisière sur le Nil.

Les deux jours suivants ont été un peu hors du temps… au fil de l’eau nous avons fait des arrêts pour visiter des cultures au bord du Nil, des carrières et pour nous baigner!

Jour 3: visite de cultures

IMG_0151 Petit réveil tranquille, tôt le matin, avec vue sur les buffles et l’autre bateau qui navigue avec nous. Dessus une famille Australienne de 10 personnes profite elle aussi du bateau pour elle seule.

IMG_0159

Après le petit déjeuner, deux membres de l’équipage nous accompagnent pour une visite des cultures au bord du fleuve.

Pompe d'irrigation

Pompe d’irrigation

Les cultures sont irriguées grâce à des pompes qui prélèvent l’eau dans le fleuve. Lorsque l’on vogue sur le Nil, on peut voir les drapeaux des pays qui ont sponsorisé financièrement l’installation des pompes, peint dessus.

Depuis le fleuve on peut voir les Égyptiens travailler avec le Nil, qu’ils soient cultivateurs ou pécheurs. L’âne est ici le meilleur ami de l’homme!

Après un gouter, nous sommes partis à la tombé du soir visiter d’anciennes carrières. Une jolie visite, assez impressionnante, dans un paysage lunaire!

IMG_0237

IMG_0265

IMG_0276

Jour 4: concours de plongeons dans le Nil et visite de Gebel Silsileh!

 Le matin, nous sommes partis très tôt visiter la rive ouest du site de Gebel Silsileh, afin de laisser ensuite le groupe de l’autre bateau faire la visite. Le site est principalement connu pour abriter la carrière de grès qui a fourni les pierres pour tous les temples de la haute Égypte, à l’exception de celui de Philae. Le grès servait notamment de parement. Ici seuls les bateau comme le notre peuvent faire halte, en raison de la faible profondeur de l’eau. Il n’y a que nous sur site!

IMG_0298

Ashraf joue au devinette avec nous… Mais comment faisaient-ils pour tailler des obélisques d’un seul tenant et les déplacer?! Il existe plusieurs théories à ce propos et aucune n’a pu être prouvée… Dans la théorie d’Ashraf il était question de bois, d’eau et de pierres qui se fendent sous la pression.

IMG_0286

écriture démotique – écriture populaire

IMG_0309

Les chapelles de Ramsès II et Merenptah

Le site abrite également des chapelles, dédiés aux pharaons, et des cénotaphes de hauts fonctionnaires.

IMG_0311

Retour au bateau!

En fin de matinée nous nous sommes de nouveau baladés à terre, au milieu des cultures.

La vieille nous nous étions déjà baignés, lâchés au milieu du Nil par notre petit remorqueur, avec comme mission de rejoindre le bateau et la rive. Comment vous dire que je n’en menais pas large, au milieu du fleuve… Bon, on était 6, plus 3 membres d’équipage sur le remorqueur, avec des bouées au cas ou. Mais quand même…

Cette fois-ci, nous avons passé l’après-midi accosté dans un endroit magnifique, où nous avons pu nous baigner tranquillement en nageant autour du bateau. Dans le Nil, à moins d’être champion olympique, n’espérez même pas remonter le courant!

IMG_0339

Et puis… concours de plongeons!

IMG_0348

Alors, vous auriez pensé qu’on pouvait se baigner dans le Nil? Parce que sincèrement, moi non!

Ma bouffée d'oxygène dans la vie? Les voyages! Je vous les raconte sur ce blog, au bout du monde ou à quelques kilomètres de Paris, évadez-vous avec moi!

5 Comments

  • Répondre mai 30, 2014

    Louisegoingout

    Très dépaysants tous ces billets égyptiens ! J’avais très envie de découvrir l’Egypte lorsque j’étais enfant et j’avoue que ce très beau voyage sur le Nil refait naître en moi cette envie ! Si un jour je fais une croisière, ce sera en dahabieh ! Merci pour la découverte !

    • Répondre juin 1, 2014

      Claire

      Je pense que ça vaut le coup de voyager de cette façon, même si c’est vrai que je n’ai pas d’idée du prix puisque mon beau-père nous invitait…

  • Répondre mai 30, 2014

    ducotedechezma

    « ah les crococo les crococo les crocodiles, sur les bords du Nil ont disparu n’en parlons plus »… C’est malin, je chante depuis que j’ai lu le titre de ton billet !
    Et non, je n’aurais jamais cru que l’on puisse ainsi se baigner dans le Nil ;-)
    La découverte des cultures et des carrières semble très intéressantes, et certainement un peu hors de sentiers du tourisme de masse….

  • Répondre mai 31, 2014

    xelou (@xelou1)

    Je n’aurai pas cru non plus, j’imaginais que c’était plutôt sale en fait. Sympa les visites !

    • Répondre juin 1, 2014

      Claire

      Je n’ai pas fait d’analyses de l’eau, mais à vue de pif c’est plus propre que la Seine ;)