L’échange d’appartements: Késako?

0 Flares 0 Flares ×

Peut-être avez-vous déjà entendu parler de cette façon de voyager qu’est l’échange d’appartements, mais si vous ne connaissez personne dans votre entourage ayant déjà tenté l’expérience il y a des chances pour que cette pratique reste obscure pour vous.

TL(r)C a déjà voyagé deux fois de cette façon et repart en mars en échangeant son appartement alors pour que vous compreniez mieux notre façon de vivre nos voyages, et peut-être pour vous convaincre de vous y mettre, voilà quelques bases pour comprendre!

- C’est quoi le principe? Rien de plus simple, vous avez envie d’aller à New-York, ils ont envie de venir à Paris, vous allez chez eux, ils viennent chez vous.

- Pourquoi j’échangerais mon appartement? Pour plein de bonnes raisons! La première motivation est souvent financière. Ne pas payer le logement lors d’un voyage c’est une sacrée économie, surtout dans une grande ville. Ce n’est pour autant pas la seule raison, car échanger son appartement et s’installer dans celui de quelqu’un d’autre c’est voyager différemment.

En arrivant dans une autre ville, voir carrément un autre pays, vous n’allez pas seulement poser vos valises dans un hôtel, vous allez vous installer dans une maison, dans un quartier, vous aurez des voisins qui auront peut-être été prévenus de votre arrivée. Au lieu d’aller de restaurant en restaurant tous les jours vous pourrez découvrir le supermarché ou la superette du coin, les produits locaux, les véritables habitudes alimentaires des habitants. Vos co-échangeurs vous aurons sûrement laissé une liste de leurs restaurants, magasins et lieux préférés, des bons plans, leur carte de membre d’un club de sport voir carrément les numéros de quelques uns de leurs amis. Bien sûr tout ça demande un peu plus d’investissement avant le départ que de réserver une chambre d’hôtel, mais en vaut bien la peine non?

DSCN1558

TL(r)C fait les courses à Vancouver!

- Comment je fais si ça me tente? Le plus simple, le plus sûr et le plus efficace est de s’inscrire sur un site spécialisé. Il en existe un certain nombre dont les liens se trouve à la fin de l’article. Certains de ses sites sont gratuits et d’autres payants, soit par abonnement soit à la « commission » pour chaque échange. Chaque site à sa spécificité, en fonction de votre profil (enseignants, retraités, …), de la destination que vous recherchez (France ou étranger). Nous sommes inscrit sur TrocMaison, la branche française du site Américain HomeExchange, qui fera l’objet d’un autre article! Nous payons un abonnement d’un peu moins de 90€ par an, pour un nombre d’échange illimité.

Après avoir choisi votre site, ou vos sites, en fonction de vos attentes, vous rédigez votre annonce, mettez des photos et c’est parti! Vous pouvez alors rechercher des gens à qui proposer un échange et envoyer vos demandes.

- Mais c’est pas un peu risqué? L’échange d’appartements repose sur la confiance et vous vous demanderez forcément à un moment ou un autre si la personne qui va venir chez vous ne va pas faire sauter la maison, ou tout simplement casser votre théière préférée (c’est du vécu…). Dîtes vous que pour les gros dégâts matériels qui pourraient survenir, votre assurance habitation vous couvrira, même si vous êtes locataire, car échanger son appartement est parfaitement légal. Pour ce qui est de votre théière tout est affaire d’éducation, j’imagine que si vous cassez chez les autres vous remplacerez ou rembourserez, il feront de même. Enfin, dîtes-vous que vous êtes chez eux pendant qu’ils sont chez vous, et qu’ils ont certainement les mêmes craintes!

- Ça fonctionne vraiment? Évidemment! L’échange d’appartement se pratique depuis des dizaines d’années. Au départ organisé sur catalogue et par correspondance, il est en plein essor depuis la démocratisation d’internet. Il faut rester lucide, vous n’échangerez pas votre studio Parisien contre un loft à New-York (c’est d’ailleurs un des échanges les plus demandé par les Parisiens, alors il y a de la concurrence!), mais si vous voulez partir, vous partirez. À moins d’avoir un appartement exceptionnel situé à un endroit très demandé il est difficile de trouver une destination précise à une date précise, gardez en tête qu’il faut être ouvert et vous pourrez faire de belles découvertes. C’est en ne trouvant pas un échange à New-York que nous avons atterri à Vancouver, et on a adoré!

DSCN1531

La vue depuis le balcon de l’appartement à Vancouver

- Je peux aller où? Partout! Ou presque. Bien sûr il y a des destinations beaucoup plus fournies en offre que d’autres, des endroits où échanger son appartement est quelque chose de très courant et d’autres où les pratiquants sont encore des pionniers. À titre d’exemple, sur le site où nous sommes inscrits, vous trouverez 21 300 offres en Europe, 14 700 en Amérique du Nord, 2 200 en Océanie, mais seulement 670 en Amérique du sud, 750 en Asie et 330 en Afrique.

La facilité à trouver un échange dépendra aussi du lieu où vous vous trouvez. Paris étant une des destinations les plus demandées il est évidemment plus facile de troquer son appartement à Paris que sa maison au fin fond de la Lorraine. Malgré cela, même avec des étrangers, il est possible d’échanger son joli coin de campagne Française ou son appartement dans une ville moins touristique.

Quelques liens vers des articles qui en parlent:
Le Figaro
L’Express
Libération – Voyages
Marie-Claire
Un dossier assez complet du Routard

Quelques sites d’échange d’appartements:
TrocMaison
HomeLink
InterVac
Switchome

Alors, vous êtes convaincus? Curieux? Vous connaissez et vous adorez? Ou au contraire vous avez vécu une mauvaise expérience?

Ma bouffée d'oxygène dans la vie? Les voyages! Je vous les raconte sur ce blog, au bout du monde ou à quelques kilomètres de Paris, évadez-vous avec moi!

2 Comments

  • Répondre janvier 2, 2014

    Mali

    J’avoue que j’aurais un peu peur, ayant en plus des chats, on a toujours peur de tomber sur « LES » mauvaises personnes. En tout cas, je préviendrai une amie pour qu’elle passe une ou deux fois pour vérifier que tout va bien, mais pour l’instant j’ai plutôt utilisé le couchsurfing pour voyager ;)

    • Répondre janvier 2, 2014

      Claire

      Le « problème » sur couchsurfing c’est que tu n’es pas seul chez « toi ». Tu es chez quelqu’un et avec quelqu’un et il faut s’organiser en fonction =) Là tu es complètement libre de tes mouvements.
      Nous on ne laisse pas les chats dans l’appartement, on les laisse chez la famille, c’est plus rassurant en effet.

Leave a Reply

Laisser moi un commentaire!